Insights

Jean-Charles Varlet|15.12.2020

crème de la crème a interrogé sa communauté de plus de 9000 freelances sur les impacts de la crise actuelle et en particulier sur les effets de la 2ème vague de la pandémie de Covid-19.

Parmi les experts les plus représentés dans la communauté de crème de la crème on retrouve les chefs de projet digitaux, les product owner, les managers de transition, les développeurs full-stack, les data scientists, les data analysts, les UX/UI designers, les traffic managers ou encore les growth marketers. Tous les métiers du numérique indispensables aux entreprises innovantes y sont représentés. 

Les réponses de ce sondage ont été recueillies entre le 24 novembre et le 1er décembre 2020.

1. Comment le chiffre d’affaires des freelances est-il impacté par cette 2ème vague ?

D’après “Quel impact observez-vous sur votre chiffre d’affaires du 4ème trimestre 2020 ?”

Si 49,7% des freelances voient les effets néfastes de cette crise se répercuter directement sur leur niveau de chiffre d’affaires du 4ème trimestre 2020, on observe cependant que plus de 42,4% des freelances affirment ne pas avoir enregistré d’impact négatif lors de ce nouveau confinement. On remarque également que 15,9% des freelances indiquent avoir bénéficié d’un boost de leur activité durant cette période de confinement. Ces résultats contrastés témoignent ici d’une crise à géométrie variable sur l’activité des freelances en fonction du contexte dans lequel ils se trouvent.

2. Les projets confiés aux freelances ont-ils été maintenus ?

D’après “Quel impact observez-vous sur vos missions du 4ème trimestre 2020 ?”

La plupart des missions des freelances semblent avoir été maintenues durant cette 2ème vague de la pandémie. On observe ici des résultats sensiblement meilleurs que lors de notre premier sondage de début avril (64% de missions maintenues seulement), avec davantage de continuité dans les projets et moins de “stop & go”, signe que les organisations ont su s’adapter au cours des différentes phases de la pandémie.

3. Du télétravail pour tous ?

D’après “Êtes-vous en 100% télétravail avec vos clients actuels ?”

96,3% des freelances affirment pouvoir travailler à distance avec leur client pendant ce nouveau confinement. A noter que lors du premier sondage d’avril, 92% des freelances seulement avaient la possibilité d’être en télétravail avec leur client.

Preuve que la flexibilité des entreprises a fait du chemin ?

D’après “Avez-vous observé une évolution positive des outils et méthodes de télétravail chez vos clients ?”

En effet, 61,8% des freelances observent une évolution des outils et méthodes liés au télétravail chez leur client entre le début d’année et la fin de l’année 2020, signe que le contexte particulier de cette crise a été porteur de progrès au sein des organisations.

4. Se faire payer est-il plus compliqué pendant la crise ?

D’après “Avez-vous observé des délais de paiement plus long que d’habitude au cours de cette période ?”

79,1% des freelances interrogés affirment ne pas rencontrer de difficultés particulières à être payé durant cette période de fin d’année. Néanmoins 20,9% des freelances ont observé des retards de paiement chez leur client par rapport à la situation d’avant-crise.

A noter que pour les freelances en mission avec crème de la crème, chacun d’entre eux bénéficie d’un règlement en 48h fin de mois, ce qui leur permet de ne pas subir les délais de paiement des entreprises.

5. Les freelances ont-ils confiance en leur avenir ?

D’après “Quel est votre niveau de confiance en l’avenir en tant que freelance ?”

On observe un bon niveau de confiance général dans l’avenir et dans la reprise de l’activité chez les freelances interrogés avec 51,2% d’entre eux affirmant être plutôt confiant sur la suite des évènements et 20,6% se disant très confiant. Il est intéressant de noter que le nombre de freelances n’ayant pas du tout confiance dans l’avenir a diminué de moitié entre le premier et le deuxième chapitre de cette crise, signe d’une certaine résilience et d’une bonne capacité d’adaptation pour ces experts. 

6. Les freelances se sentent-ils soutenus par l’Etat ?

D’après “Que pensez-vous des aides apportées par le gouvernement ?”

Sur le sujet des aides gouvernementales proposées par l’Etat aux freelances, les avis sont mitigés. 34,7% des freelances interrogés semblent relativement satisfaits des dispositifs proposés, contre 37,9 % qui les jugent insuffisantes. 

Il est important de noter que les dispositifs adressés aux indépendants ont évolué plusieurs fois durant l’année, notamment l’accès au Fond de Solidarité duquel étaient exclus les indépendants au début de la crise. Lors de notre premier sondage d’avril 2020, 28% des freelances trouvaient ces aides pas du tout satisfaisantes, contre 16,8% aujourd’hui suite à l’annonce des nouveaux dispositifs dont l’accès au Fond de Solidarité.

Pour soutenir durablement les freelances, le néo-syndicat independants.co œuvre activement depuis le début de cette crise à sensibiliser le gouvernement aux enjeux des indépendants, ce qui a notamment permis de réintégrer les indépendants dans le Fonds de Solidarité de l’Etat.

Conclusion

Si les effets de cette crise se ressentent bel et bien dans la communauté des freelances, les impacts de cette seconde vague semblent être moins virulents qu’au moment du premier confinement. Cette nouvelle étude nous montre que les freelances ont en partie réussi à s’adapter aux impacts d’un contexte particulier qui est venu bousculer leur activité, comme en témoigne leur regain de confiance en l’avenir.

Les entreprises, petites ou grandes, ont quant à elles davantage maintenu leurs projets durant cette 2ème vague, tout en ayant tiré certains apprentissages d’une organisation de travail à distance. Même en période d’instabilité et d’inconnu, le recours aux freelances demeure un moyen efficace de poursuivre les projets d’entreprises qui doivent continuer d’avancer et d’innover.

Au-delà de leur grande capacité d’adaptation, les freelances ont besoin de pouvoir compter sur le soutien d’un État qui ne peut plus faire abstraction de cette classe active de la population. Il est essentiel pour la communauté des indépendants que les nouveaux dispositifs mis en place en novembre 2020 puissent perdurer en 2021 jusqu’à la reprise effective de l’économie.

Jean-Charles Varlet - Co-fondateur & CEO de crème de la crème

***

Quelques mots sur crème de la crème :

• La communauté crème de la crème est composée de plus de 9000 experts freelances qui ont tous été sélectionnés sur la base de leurs expériences, de leurs compétences, et de leurs références clients.

• Les clients de la plateforme sont principalement les grandes entreprises françaises, comme L’Oréal, Renault, Chanel, Air Liquide, Sodexo, Chanel, Groupama, BPCE, Crédit Agricole, ainsi que les entreprises innovantes qui ont fréquemment besoin de renforcer leurs effectifs avec des freelances chevronnés pour des missions de plusieurs mois. 

• Sur crème de la crème les entreprises reçoivent 3 profils disponibles et qualifiés en moins de 48h et les freelances sont rémunérés tous les mois sans délai de paiement.

Jean-Charles Varlet|15.12.2020

La première communauté sélective de freelances.

Tech & data

Design & produit

Marketing digital

Je suis une entreprise Je suis freelance
Egerie