Top Freelances

Inès Lefranc|12.03.2020

1. Quel est ton secret pour rester le meilleur dans ton métier ?

J'ai commencé à travailler dans le web en 2011. Mon début de parcours pro était assez éclectique. En plus de mes skills en design, ma curiosité m'a amené à faire du développement web, du graphisme tout en passant par de la gestion de projet et du product management. Même si maintenant je me consacre à 100% au métier d'UX/UI, je prends cela pour un atout dans mon activité de freelance. Être un mouton à 5 pattes m'a permis de découvrir les enjeux et difficultés de différents corps de métier, ce qui me facilite la tâche dans la communication et la gestion de mes missions.

Mon secret, c'est de ne jamais être la meilleure justement ! J'ai un beau syndrome de l'imposteur, mais avec une grosse attirance pour les nouveaux challenges ! Je remets en question mon travail et ma manière de travailler régulièrement. Je sors naturellement de ma zone de confort. C'est toujours dans un but de gagner confiance en moi, me prouver que je suis capable de faire des choses qui m'attirent et qui me paraissent inatteignables. C'est à force de faire des choses qui nous font peur qu'on finit par s'améliorer.

En plus d'obtenir la satisfaction des utilisateurs des produits que je design, gagner celle de mes clients est primordiale. Cela m'a valu quelques mauvaises expériences dans le passé, car il est tout aussi important de se respecter soi et mettre en avant la valeur de son travail. Mais avec le temps, j'ai appris à être pédagogue, trouver les meilleurs consensus, rester flexible et imaginative pour chaque situation.

Je fais également beaucoup de veille, que ce soit sur Twitter, Medium, Youtube, communautés Slack, podcasts et newsletters spécialisées. J'essaie toujours de prendre ce qui me parait le plus utile dans mes recherches pour l'adapter à mes besoins, il n'y a pas de recette toute faite pour chaque situation, par contre, ré-inventer la roue ne sert à rien ! Il faut faire preuve de bon sens et tester pour apprendre.

2. Comment tu organises ta todo ?

J'ai plusieurs to-do, en fonction des situations.

La première est journalière, je l'a fait sur papier, j'ai toujours besoin de griffonner. Pour moi le papier est plus efficace pour poser mes idées et réflexions, c'est plus rapide et je l'ai toujours sous les yeux. Si je sens la procrastination arriver, je me crée un planning détaillé de ma journée, cela va m'aider à rythmer mon temps et me donner des objectifs temporels, dans d'autres cas, je liste mes tâches sur Pomotodo, mais c'est assez rare :).

J'ai ensuite une to-do sur un trello perso que je dédie à mon activité de freelance. J'y note les prochaines missions, mes futures prospections, j'y marque des références, inspirations. J'y ajoute aussi des idées à proposer à mes clients. C'est à la fois une todo-list et un pense-bête. Je relie parfois certaines cartes à la fonction /remind sur Slack, cela me permet d'avoir une notification à un moment précis.

J'ai ensuite des listes un peu plus bordéliques sur Notion, j'y note des phrases inspirantes, des idées farfelues, j'y fais des listes d'articles à lire par catégorie. Je pioche dedans quand je suis en manque d'inspiration ou si j'ai du temps devant moi.

3. As-tu des routines ? Si oui, quelles sont-elles ?

Je n'en ai pas vraiment, mes besoins sont très différents de jour en jour, m'imposer une routine me ferait culpabiliser très vite, c'est assez angoissant au final. Au quotidien, j'ai toujours besoin d'un moment de solitude où je me détends et me laisse rêvasser, je dirais que c'est mon unique routine.

Sinon j'ai plutôt des "traditions" que je fais chaque mois ou année, cela contribue à mon bien-être :

  • Boire un verre avec mon mari dans notre bar préféré, une fois par semaine
  • Au moins un spectacle/concert ou une conférence par mois
  • Faire un cowop régulièrement, afin de rencontrer d'autres freelances, ça met bien la pêche
  • Faire "Cannes à Paris" chaque année (3 jours de ciné non-stop pour découvrir le palmarès en cours)
  • Partir à Berlin au moins une fois dans l'année (Best city ever !)
  • J'ai toujours un side project qui n'a rien à voir avec ma profession. L'année dernière, j'ai aidé à l'organisation de l'hackathon Museomix. J'ai aussi un Fanzine sur le tatouage appelé Free Hands que je réalise avec une amie rédactrice, nous sortons au moins deux numéros par an.

4. Comment est-ce-que tu gagnes du temps ?

Je suis passionnée de produit, je n'ai pas peur de mettre quelques euros par mois pour tester tout ce qui peut me faire gagner du temps. Par exemple, des outils comme Miro et Marvel sont des outils qui ont une prise en main rapide et qui me permettent de ne pas gaspiller du temps dans les phases d'idéation. J'ai également créé mes propres templates de livrables, facilement modifiables, sur plein de supports différents en fonction des besoins de mes clients. Dans ma vie de freelance, j'utilise Freebee qui est bien pratique pour gagner du temps dans le suivi de ma compta.

J'essaie aussi de donner de la valeur à certains moments de la journée qui n'en n'ont pas. Exemple : Le métro! J'ai beau le détester, c'est quand même à ce moment là où je peux me donner à la réflexion. C'est donc devenu un moment propice pour rédiger des brouillons de compte rendu/mail ou même retranscrire des ateliers de groupe par exemple (je suis dans le métro pour écrire cette interview actuellement héhé).

5. Comment tu gères ton temps travail / vie perso aujourd'hui ? et demain ?

Après plusieurs années de salariat, j'ai fini par apprendre à me connaître et accepter mes besoins réels. C'est donc pour cela que je suis devenue freelance.

J'ai remarqué que j'étais bien plus efficace en dehors d'un bureau. Chez moi, je suis plus concentrée et donc plus rapide. A contrario, cela ne me donne pas envie de travailler plus pour gagner plus, mais plutôt travailler efficacement pour pouvoir profiter de la vie perso au maximum.

Pour l'instant, à part quelques instants de gros rushs qui mettent un petit coup d'adrénaline, je travaille essentiellement 3/4 jours par semaine, c'est mon goal ultime en tant que freelance. J'en profite pour passer plus de temps avec mon mari, mes ami.es, à faire des projets perso, voyager, etc. Je m'estime plus que chanceuse, j'espère que j'arriverais à garder cet équilibre, car je suis en freelance à plein temps seulement depuis 6 mois.

« Nous sommes tous différents, avec une sensibilité et un mode de communication différents. Une fois qu'on a compris cela, tout devient bien plus simple ! »

6. As-tu prévu de te réorienter et faire évoluer ton métier ? Si oui pourquoi et comment ?

Pour l'instant, je suis assez généraliste. Je travaille essentiellement en startup car ce sont leurs méthodes de travail qui me correspondent le mieux.

Mon parcours a fait que j'ai dû travailler sur des produits pour un jeune public ainsi que pour des personnes âgées, j'aimerais continuer dans cette lancée et me spécialiser pour ces types d'utilisateurs. Et pourquoi pas perfectionner mes connaissances en accessibilité également.

Par contre, rien à voir, mais j'aimerais apprendre la finance, c'est un domaine qui m'est complètement étranger et qui m'intrigue beaucoup.

7. Quel est le meilleur conseil que tu aies reçu ? Et le meilleur conseil que tu peux donner aujourd'hui ?

Ce n'est pas vraiment un conseil, mais plutôt une chose que j'ai réalisé après quelques séances de coaching en entreprise : nous sommes tous différents, avec une sensibilité et un mode de communication différents. Une fois qu'on a compris cela, tout devient bien plus simple !

J'en ai conclu qu'il fallait toujours essayer d'apprendre à connaître la personne avec ou pour qui on travaille, tout en restant à la fois humble, pédagogue et bienveillant. Il faut aussi prendre le temps d'expliquer ses choix afin que votre interlocuteur puisse vous comprendre également.

Le conseil que je peux donner : même si on manque de confiance ou si on ne se sent pas légitime, notre travail aura toujours de la valeur. Et s'il y a un doute doublé d'une grande envie : Fake it until you make it ! L'apprentissage est plus accessible que l'on croit. Internet est une source inépuisable pour apprendre. De plus, il ne faut pas hésiter à aller vers les autres, demander des conseils/feedbacks, rester curieux !

Inès Lefranc|12.03.2020

La première communauté sélective de freelances.

Tech & data

Design & produit

Marketing digital

Je suis une entreprise Je suis freelance
Egerie