Top Freelances

Inès Lefranc|28.02.2020

1. Quel est ton secret pour rester le meilleur dans ton métier ?

Je ne me considère pas comme le meilleur dans mon métier, il existe beaucoup de data scientists exceptionnels dans la communauté. Malgré tout j'essaie de conserver des compétences assez rares sur le marché en les diversifiant. D'après moi, il est très difficile de devenir un expert en IA sans plusieurs années de recherche pure dans le domaine. Mais il est plus facile à mon sens d'être un relativement bon généraliste : Deep Learning, Computer Vision, Natural Language Processing, Reinforcement Learning et Data Engineering sont des compétences que je cultive par la formation et l'expérience régulièrement à travers mes missions.

En parallèle, je fais également beaucoup d'enseignement en Data Science pour Vivadata (un bootcamp de 10 semaines en Data Science) ou en entreprise, ce qui me permet d'aiguiser mes compétences : il n'y a pas plus formateur que d'expliquer un concept et de répondre à des questions de publics divers et variés.

2. Comment tu organises ta todo ?

Il y a des tâches en data science qui peuvent être assez complexes, et qui me demandent beaucoup de concentration : pour moi il est souvent plus efficace de travailler de longues heures sans pause avec un niveau de concentration élevée. J'essaie donc de me réserver des demi-journées coupé de tout lorsque je dois me concentrer pleinement.

Cela implique de bien m'organiser pour avoir effectué toutes les petites tâches en amont (emails, tâches administratives, appels...), afin de pouvoir être entièrement dédié ensuite aux tâches plus complexes sans avoir en tête autre chose.

Enfin chaque vendredi, je fais un point sur les tâches accomplies dans le courant de la semaine, et je me fixe des objectifs pour la semaine suivante. Ça me permet de contrôler mon avancement de semaine en semaine et éventuellement remonter au plus tôt un risque sur une deadline.

3. As-tu des routines ? Si oui, quelles sont-elles ?

Il y a en effet parfois des routines qui se développent (volontairement ou non) lorsque je suis en télétravail. Je commence généralement la journée par une heure de détente (lecture récréative par exemple, j'apprécie particulièrement la science-fiction), avant d'attaquer vraiment ma journée vers 9h. Les journées sont généralement bien remplies, mais j'essaie toujours de me réserver une heure de sport le soir, yoga ou running le plus souvent, afin de bien marquer la fin de journée de travail et d'avoir un sommeil de meilleure qualité.

4. Comment est-ce-que tu gagnes du temps ?

Je ne suis pas en quête absolue de gain de temps, mais je pense que le fait d'avoir travaillé sur de nombreux projets et sujets m'aide énormément. Il n'est pas rare, lorsque j'attaque un nouveau projet, d'avoir des outils développés pour une mission antérieure directement réutilisables, ce qui me fait gagner beaucoup de temps en début de mission. Autrement une bonne gestion du temps et des tâches (il y a régulièrement des temps morts en data science, les temps de calculs pouvant être élevés), permet d'optimiser son emploi du temps et amène généralement un gain de temps sensible.

5. Comment tu gères ton temps travail / vie perso aujourd'hui ? et demain ?

Il m'est parfois difficile de bien gérer cet équilibre travail/vie perso, de par le fait que j'aime beaucoup ce que je fais. J'essaie malgré tout le plus possible de ne pas travailler les weekends, et également de prendre des pauses de une ou deux semaines entre deux missions lorsque cela est possible, afin de faire le tour de mes proches (éparpillés aux quatre coins de la France) et recharger les batteries. Dans le futur, j'aimerais réussir à mieux accepter l'absence de mission : j'essaie toujours de sécuriser ma mission suivante avant d'avoir terminé celle en cours, et j'ai très fréquemment deux voire trois missions en parallèle. Gérer l'entre deux missions me permettrait probablement de profiter un peu plus de mes proches et de la liberté apportée par le statut de freelance.

« Il n'y a pas plus formateur que d'expliquer un concept et de répondre à des questions de publics divers et variés. »

6. As-tu prévu de te réorienter et faire évoluer ton métier ? Si oui pourquoi et comment ?

Mon métier évolue sans cesse par nature, et demande de se former en permanence : l'Intelligence Artificielle est un domaine qui évolue très vite en ce moment ! Il est même souvent difficile de rester à jour sur les nouvelles publications tout en enchaînant les missions. Malgré tout, il est très probable que je me réoriente d'ici quelques années vers d'autres domaines, tels que l'informatique quantique. J'aime apprendre sans cesse, c'est un domaine qui m'a toujours attiré et mon background de docteur en Physique me donne des ressources utiles.

7. Quel est le meilleur conseil que tu aies reçu ? Et le meilleur conseil que tu peux donner aujourd'hui ?

Il m'est arrivé d'être très malheureux dans mon travail il y a quelques années, et de me poser beaucoup de questions sur le sens de ce que je faisais (cela m'arrive encore de temps en temps d'ailleurs). Des initiatives comme les paumé.e.s, des auteurs comme Eckhart Tolle et Christophe André ou des notions comme l'Ikigaï m'ont beaucoup aidé à voir les choses différemment. Je peux donc conseiller aux personnes qui sont en quête de sens de s'orienter vers ces supports pour, peut-être, y trouver des réponses.

Inès Lefranc|28.02.2020

La première communauté sélective de freelances.

Tech & data

Design & produit

Marketing digital

Je suis une entreprise Je suis freelance
Egerie